Histoire

Histoire DiamAndes

Dans la Vallée de Uco, un « diamant » est né…

En 2005, la famille Bonnie, propriétaire du célèbre Château Malartic-Lagravière (Grand Cru Classé de Graves) et du Château Gazin Rocquencourt (Pessac-Léognan), part à la recherche de nouveaux horizons dans le monde du vin. Tout commence par l’acquisition, avec leurs associés, de 130 hectares d’un seul tenant au cœur de la Vallée de Uco au sud de la province de Mendoza. Ici née la Bodega DiamAndes, formant partie du prestigieux Clos de los Siete. Le design architectural des chais se fond harmonieusement dans le superbe paysage andin. Dans ce contexte, le vin est élaboré dans des conditions exceptionnelles depuis le millésime 2007

Lire la suite

Le nom DiamAndes est une contraction des mots “diamant” et “Andes” (le nom des montagnes qui constituent l’arrière-plan du domaine). Alfred-Alexandre Bonnie a eu l’idée de ce nom original alors qu’il faisait un barbecue à Laguna Del Diamante, lac qui se trouve dans les montagnes à quelques heures de route de la bodega. Le reflet du volcan Maipo, qui surplombe et se reflète dans le lac, rappelle la forme d’un diamant. Le nom de Diamante et celui des Andes ont engendré l’association des deux mots : DiamAndes.

Histoire Bodega DiamAndes
Clos de los Siete

Clos de los Siete

DiamAndes est un des partenaires du Clos de los siete. Clos de los Siete est le fruit d’une entreprise menée par un groupe de viticulteurs français. La propriété se situe au pied de la cordillère des Andes, au cœur de la Vallée de Uco, dans le district de Vista Flores, Tunuyán. Le vignoble s’étend sur 850 hectares à une altitude de 1000-1200 mètres.

Lire la suite

L’histoire de Clos de los Siete est étroitement liée à l’œnologue Michel Rolland, consultant de prestigieuses propriétés du monde entier depuis de nombreuses années (parmi lesquelles Malartic-Lagravière et Gazin Rocquencourt ). Le projet s’amorce dès 1998. L’enthousiasme de Michel Rolland a permis au groupe d’associés français d’unir leurs forces. Ils appartenaient tous à des familles apparentées au monde du vin, dont les noms sont inévitablement associés aux grands crus les plus renommés du monde entier.

Clos de los Siete
La Cave Bodega DiamAndes

La cave

Lire la suite

L’architecture

Mario Yanzón et Eliana Bórmida, architectes à Mendoza, ont conçu l’architecture des chais. Un des principes fondamentaux du projet est le lien essentiel entre la production de vins de grande qualité et l’intégration des bâtiments dans leur environnement naturel. Pour cette raison, une attention particulière a été apportée pour intégrer l’architecture dans le paysage andin en créant des lignes et des conceptions originales, dont la dimension, la forme et les matériaux ont été adaptés au lieu.
Le schéma d’implantation privilégie une esthétique pure, linéaire.
L’espace dédié à la réception et au tri de la vendange se situe à une extrémité du bâtiment, et la zone d’expédition du vin à l’autre. Le cuvier, les lieux de stockage et le chai d’élevage sont situés à différents étages en sous-sol, et répondent ainsi aux principes de la vinification par gravité et de l’isolation thermique naturelle.
Les chais sont également conçus pour recevoir des visiteurs et leur offrir une expérience unique, pour qu’ils puissent mieux comprendre le produit et le déguster sur son lieu d’origine.
Avant même d’être officiellement inaugurée, la Bodega DiamAndes a reçu le prix « Best of Wine Tourism 2011 » des Great Wine Capitals dans la catégorie « Architecture, Parcs et Jardins » !

Environnement

Conformément à la philosophie des propriétaires, la construction des chais a été effectuée selon les principes de respect et d’harmonie avec l’environnement.
Les travaux ont été effectués en tirant le meilleur parti des ressources naturelles locales disponibles tout en préservant l’environnement, avec comme but final d’optimiser le processus d’élaboration du vin. Par exemple, une ligne électrique de 4 km a été enterrée sous le sol afin de préserver la beauté du paysage. En outre, plusieurs puits ont été forés jusqu’à 190 m de profondeur avec objectif d’alimenter un aqueduc souterrain et un système d’irrigation du vignoble qui envoie l’eau sous pression constante à chaque parcelle. Cette gestion au plus près des ressources permet une économie d’eau substantielle.
L’architecture des chais a été pensée pour se fondre dans le paysage. Le bâtiment possède des volumes horizontaux et des lignes définies qui ne rivalisent pas avec la ligne d’horizon naturelle des Andes. Les chais ont été construits en pierres de la région avec du béton produit sur place, et une gamme de couleurs qui s’harmonise avec le cadre naturel. Le bâtiment bénéficie également d’une isolation thermique, et les grandes fenêtres dans les espaces de travail permettent de profiter de la lumière naturelle et par conséquent d’optimiser l’usage de l’électricité. De plus, des LED à basse consommation sont systématiquement utilisées pour l’éclairage.
L’architecture paysagère de la Bodega DiamAndes a été conçue en privilégiant le cadre des Andes et de la flore locale, le concept central étant le lien entre le bâtiment et son environnement proche.

Famille Bonnie

La famille Bonnie et le vin

« Je voue une passion sans limite au vin ; et j’ai donc été immédiatement attiré par l’idée de produire un vin sur un terroir aussi remarquable que ceux de la Vallée de Uco.
Ces vins opulents et complexes sont également le résultat d’un échange enrichissant entre nos équipes de Bordeaux et celles d’Argentine.
Quelle expérience fascinante que l’aventure Bodega DiamAndes avec mes enfants !
J’espère que les vins DiamAndes de Uco me permettront de transmettre ma passion du vignoble aux amoureux du vin du monde entier. »

Alfred-Alexandre Bonnie.

> PDF Les Bonnie et le vin